10.11.2017

De la glisse, mais pas pour très longtemps…

  • Partagez:

Depuis leur arrêt sous le vent de Santa Maria lors duquel ils ont pu repasser une nouvelle drisse de grand-voile et réparer en partie un boitier de latte cassé, Lionel Lemonchois et Bernard Stamm ont clairement remis du charbon dans leur machine.

De la glisse, mais pas pour très longtemps…

Ce matin, ils déboulent toujours à plus de 25 nœuds de moyenne. La bonne nouvelle c’est que le vent est de plus en plus stable et que la mer se range petit à petit. L’heure est donc (enfin) à la glisse à bord du Maxi80 Prince de Bretagne. La moins bonne, c’est qu’il va falloir en profiter au maximum car bientôt, la situation va se corser de nouveau avec l’arrivée d’une dépression orageuse sur l’archipel des Canaries. Dès lors, le vent va nettement mollir et redevenir très irrégulier. A la clé, pas mal de manœuvres et de changements de voile. Seule consolation : dans ce contexte, le duo franco-suisse va (presque) se retrouver logé à la même enseigne que ses deux concurrents, Sodedo Ultim et Maxi Edmond de Rothschild, qui, eux, se trouvent aujourd’hui à la latitude du Cap Vert, et doivent commencer à sérieusement réfléchir à la meilleure façon d’aborder le fameux Pot-au-Noir…

En complément


Découvrez la boutique Prince de Bretagne