28.09.2017

La préparation se poursuit

  • Partagez:

Comme prévu, dès son retour de Paris où s’est tenue la conférence de presse de la Transat Jacques Vabre, Lionel Lemonchois est allé à la rencontre des producteurs de Prince de Bretagne dans les Côtes d’Armor tandis que son acolyte, Bernard Stamm, a effectué son stage ISAF Survie – PS Mer (certificat obligatoire pour tous les skippers professionnels ou amateurs participant à des épreuves de course au large, à renouveler tous les cinq ans).

La préparation se poursuit

« A chaque fois, c’est une bonne piqûre de rappel. Au programme ? A la fois de la théorie et de la pratique, avec des exercices d’homme à la mer et de manipulation de radeau. L’idée, c’est que nous soyons confrontés à des conditions les plus proches possibles du réel », a raconté le navigateur suisse, par ailleurs plutôt satisfait des 48 heures passées en mer à bord du Maxi80 Prince de Bretagne, ce début de semaine. « Nous sommes partis dans le Sud jusqu’à la latitude de Bordeaux avec pas mal d’air. Ensuite, nous avons dû négocier une bullasse, et donc de la pétole, puis nous sommes allés à la rencontre d’un front dans l’Ouest. Nous avons empanné juste avant puis nous sommes rentrés à Lorient propulsés par un vent assez soutenu (jusqu’à 30 nœuds). Au final, nous avons navigué avec des conditions très différentes, ce qui nous a permis de continuer de travailler les automatismes et de bien préparer le bateau », a indiqué Bernard à l’issue de ces 770 milles en mer. « Ce jeudi après-midi, nous effectuons une nouvelle sortie en mer, avec quelques invités à bord. Dans les jours qui viennent, nous allons poursuivre autant que possible les entraînements, mais rien n’est encore figé. Tout va dépendre de la météo », a commenté le co-skipper de Lionel.

 

En complément


Découvrez la boutique Prince de Bretagne