28.01.2014

Le plan de sauvetage en action

  • Partagez:

Depuis hier soir, le plan de sauvetage de Lionel Lemonchois et de récupération du Maxi80 est en marche. Le team de Prince de Bretagne, qui a étudié l’ensemble des solutions possibles, a d’ores et déjà mis en œuvre différentes opérations, à commencer par la mobilisation d’une équipe technique de quatre personnes (Frédéric Le Peutrec, Patrice Richardot, Gurloës Merrien et Quentin Monégier) qui s’envolera dès la fin d’après-midi en direction de Rio de Janeiro, où elle est attendue à 7 heures locales, demain matin.

Le plan de sauvetage en action

A cette heure-là, deux autres personnes (Guillaume Helfer et Didier Le Vourc’h) décolleront à leur tour pour l’Amérique du sud afin de prêter main forte sur place. De plus, deux coordinateurs locaux sont d’ores et déjà à pied d’œuvre pour préparer les équipements nécessaires. Leur objectif : organiser le remorquage du trimaran en coordination avec Arnaud Aubry, resté à Lorient et en contact permanent avec Lionel.

Rappelons que le multicoque se trouve actuellement à plus de 800 milles des côtes brésiliennes par le travers de l’île Trinidad, avec à son bord son skipper qui a émis le souhait de rester sur place après son chavirage survenu hier entre 15h30 et 16h. « Le trimaran est sécurisé, la coque centrale n’est pas abimée et il n’existe pas de risque de dislocation. J’ai avec moi l’Iridium de secours du bateau et accès facilement à de la nourriture et à de l’eau. Idem pour ce qui concerne  le BIB (radeau de survie) si je devais en avoir besoin » a indiqué le navigateur au responsable de Prince de Bretagne avec lequel il a pu échanger à la mi-journée, précisant par ailleurs que sa blessure à la main était sans gravité, qu’’il dérivait à raison de 25 à 30 milles par jour dans la direction de Salvador de Bahia, que la mer était calme et qu’il pleuvait à verse. En retour, le double vainqueur de la Route du Rhum a été assuré de toute la confiance et du soutien sans faille des producteurs bretons dans l’épreuve qu’il traverse. Pour l’heure, il se prépare à une longue attente puisque le remorqueur affrété par le team ne sera pas sur zone avant au moins cinq jours.
 
Nous vous informerons de l’évolution de l’opération.

En complément


Découvrez la boutique Prince de Bretagne